L’Aïkido 合気道

Créé à la fin des années 40, un art martial adapté au monde moderne.

Créé à la fin des années 40, un art martial adapté au monde moderne.

Le fondateur de l’AIKIDO, Morihei UESHIBA (1883-1969), fut inspiré par les meilleurs maîtres d’arts martiaux du Japon de l’époque.

A côté de ce retour aux sources de l’esprit traditionnel du samouraï, il réussit à ouvrir sa pratique à des notions plus modernes (recherche de la paix, fraternité, harmonie) et développa à partir de 1948 l’enseignement d’une discipline neuve et originale, qui commença dès 1950 à rayonner dans le monde entier, notamment en France.

 

La source : Tamura Nobuyoshi Shihan  Sans titre (4)source photo : mon amie Yumiko

TAMURA SHIHAN a consacré sa vie depuis 1964, à construire l’Aïkido européen. Appelé « sensei » par respect par ses élèves, il fut l’un des enseignants d’Aïkido les plus influents et populaires en Europe et dans le monde. Connu pour son efficacité et sa virtuosité technique, il nous quitte le 9 juillet 2010, à l’âge de 77 ans. source ena-aikido.com

Des techniques effectuées sans heurt et visant à canaliser, à contrôler l’adversaire

Techniques à mains nues avec un ou plusieurs adversaire(s), armé(s) ou non.
Techniques au sabre (bokken), au bâton (jo)
Techniques de concentration, de respiration
Toutes les techniques visent au contrôle de l’adversaire, l’amenant à une chute et/ou une immobilisation.
Il s’agit de canaliser le mouvement, la vitesse et la force de l’adversaire, de les utiliser sans rentrer en opposition avec eux.

L’Aïkido et les autres Arts Martiaux

Si comme au judo, le pratiquant d’Aïkido utilise des techniques de projection et d’immobilisation pour déséquilibrer et maîtriser son adversaire, il peut également accompagner ses mouvements d’une série d’atémis, c’est à dire de coups de poing et de pied portés, comme au Karaté, en des endroits vitaux du corps.

Mais contrairement au Judo et au Karaté qui constituent des disciplines sportives, soumises à des règles très strictes, l’Aikido est un art martial dont la pratique exclut toute idée de compétition.

Technique de défense idéale, l’Aïkido impose de détruire l’agressivité de son adversaire en lui démontrant l’inutilité de son attaque.

Discipline physique et morale complète, l’Aïkido permet d’acquérir une parfaite maîtrise de soi en assurant un développement harmonieux du corps.

Les valeurs éducative de l’Aïkido 
1) Physique
La pratique de cette discipline améliore la santé par :
– le développement harmonieux de toutes les parties du corps
– l’augmentation de la souplesse des articulations
– la correction de la colonne vertébrale
– le contrôle de la respiration
– la relaxation
– l’endurance

21-10-2017_Stage debutants_Hellemmes (75)

2) Technique
L’étude des mouvements impose :
– l’étude du déséquilibre
– la connaissance et l’utilisation de l’énergie
– le développement des réflexes

21-10-2017_Stage debutants_Hellemmes (58)

3) Morale
La coordination physique et mentale, conditionne la réalisation de chaque technique, provoque en même temps que la transformation physique externe du corps une métamorphose interne morale.
Par le respect du bushido, code d’honneur et de morale traditionnelle des arts martiaux japonais et l’esprit particulier de non violence qui caractérise l’Aïkido, le pratiquant acquière les valeurs morales les plus élévées telles que :
– politesse
– modestie
– bonté
– loyauté
– fidélité
– honneur
-courage et parfaite maîtrise de soi

Contrairement aux arts martiaux qui sont devenus des disciplines presque exclusivement sportives, la pratique de l’Aïkido exclut toute idée de compétition.

pour plus d’éléments : Source site de la FFAB.

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close